Mamita des Montagnes


Nourrir la vie, transmission de femmes à femmes.

Paroles des participantes…


« Je deviens plus consciente des éléments de la nature et la relation à la vie, au vivant ».

Odile M.

« Chaque lundi, s'offrir (…) la bienveillance envers nous et les autres, apprendre à vivre en accord avec les saisons, apprendre à mieux s'alimenter et se soigner »

Laurence F.

 « Retrouver chaque semaine ce cercle de lumière où chacune se cherche, se (re)trouve, dans les mouvements du Qi Gong , dans la méditation, en étant toujours reliées au monde… »

Lucile H.

 « Cela me fait du bien d’être en petit groupe, entre les femmes, on se dit du vrai, sans attitude de consommation, mais une attitude de générosité ».

Christine P.

Pourquoi pratiquer le Qi-Gong ?


Il arrive que le quotidien nous paraisse difficile, oppressant, stressant, que nous nous sentions vulnérables, encombrés, manquant d’air. Nous voudrions tout de suite reprendre contact avec notre vraie nature, lâcher nos soucis.

La pratique du Qi-Gong permet de se redécouvrir libre et respirant, car chacun a sa capacité propre de ressourcement mais se doit de savoir l’accueillir et la reconnaître.

En expérimentant notre appui sur la terre et par la détente, nous trouvons le repos de l’esprit, et apprenons l’acceptation.

En écoutant nos souffles intérieurs, leurs mouvements, nous nous vivons différents, entiers, et justes, faisant corps avec l’espace.

Ainsi,  nous nous assouplissons physiquement et mentalement, nous sentons solides.

Le Qi signifie l’énergie, le souffle, le courant, et aussi selon Lao Tseu : « la matière que l’on sent mais que l’on ne voit pas », et qui donne vie.

Le Gong avise des notions de maîtrise, de travail de l’éveil, d’acuité, d’accueil.

Ainsi le Qi-Gong regroupe une multitude de postures et de mouvements très simples invitant, à l’écoute de nos sensations, et à l’attention à l’instant présent.

Il permet de déployer de nouvelles qualités d’échange envers soi et les autres, de recentrage, il enseigne la justesse autant que la justice.

Il combine en un même souffle le bien-être physique et psychique, l’équilibration et la stimulation des énergies, le maintient de la santé, et dans le cadre d’une pratique régulière et obstinée, une action non négligeable contre certaines maladies notamment chroniques.


« Je m’adresse particulièrement aux femmes parce que je me sens proche et solidaire. J’ai mis, moi aussi, comme beaucoup, du temps à donner à ce corps précieux l’attention, le soin et l’écoute dont il a besoin pour nous accompagner harmonieusement vers notre épanouissement et la maturité.


J’expérimente ces pratiques depuis bientôt trente ans, en parallèle avec mon travail sur l’alimentation. La complémentarité est toute naturelle. J’ai suivie, en 2009-2010, une formation en Qi Gong et énergétique chinoise avec Marc Sokol à l’Université Terre du Ciel des savoirs et sagesses du monde. C’était une occasion pour moi de tout rassembler, compléter  mettre un cadre à ma pratique et aller plus loin. »